Action des agents de l’AI à Charles de Foucauld

Les agents de l’Agence Intervention GRDF du site de Charles de Foucauld, à Nancy, ont décidé le Jeudi 7 décembre 2017 à 8H30 de se mettre en grève sur leurs revendications.

Depuis plusieurs mois, les agents subissent une dégradation importante de leurs conditions de travail malgré les différentes alertes qu’ils ont pu exprimer. Le déficit d’emploi, le manque de formation, les problèmes d’organisation de travail impliquent une dégradation de l’ambiance, voire un mal vivre au travail. Se rajoute un manque de reconnaissance professionnelle et le non-respect des descriptifs d’emplois (transfert d’activités sur les agents d’exécution).

De plus, la perte de pouvoir d’achat cumulée depuis plusieurs années (0% SNB en 2017), rajoutée à la non compensation de la hausse de 1,7 % de la CSG, ont conditionné le dépôt du cahier revendicatif ci-dessous. Ils critiquent le classement de leur poste sur des bas salaires et la problématique du coût de la vie impliquant des difficultés financières.

Suite à l’expression des salariés et à la rencontre de ceux-ci par le Syndicat CGT Énergie Meurthe-et-Moselle sud qui s’en suivie, la CGT a déposé leurs revendications ce jeudi 7 décembre.

Cahier revendicatif :

  • Compensation de la baisse du pouvoir d’achat

Point 1 : Augmentation du salaire national de Base (gelé en 2017, proposition 2018 0,2%),

Point 2 : Compensation de la hausse de 1,7 % de la CSG pour les actifs et inactifs,

Point 3 : Augmentation du nombre de niveaux de rémunération,

Point 4 : Augmentation mensuelle de 200 € pour tous les agents,

Point 5 : Augmentation du « 1% » pour les activités sociales,

Point 6 : Augmentation des pensions des INACTIFS,

Point 7 : Reclassement des GF3,

Point 8 : GF4 polyvalent à reclasser ou proposer un parcours professionnel,

Point 9 : Versement de la prime EOAI, 1500 €, sur la paie de décembre 2017, pour tous les agents de l’AI,

Point 10 : Adapter les IZH en fonction du type d’astreinte, à ce jour certains agents n’ont pas la bonne IZH,

Point 11 : Demande de la définition d’une zone d’indemnités de déplacement,

Point 12 : Demande d’explications de la fiche de paie et des droits individuels ou collectifs définis par les textes statutaires ou accords d’entreprises,

Point 13 : Étude de l’évolution des bas salaires, du moins ceux inférieurs à 1800 € net hors primes,

Point 14 : Évolution des agents bloqués dans leur GF depuis plus de 4 ans,

Point 15 : Reconnaissance des GF selon les emplois et compétences, remettre le descriptif d’emploi M3E à tous les agents,

  • Conditions de travail

Point 16 : Adaptation de l’organisation de travail afin de préserver l’équilibre vie privé/vie professionnelle, en étudiant tous les cas individuels et en proposant une solution,

Point 17 : Arrêt de désorganisation du planning en permanence,

Point 18 : Manque de reconnaissance, mise en place d’une véritable écoute des agents.

Point 19 : Arrêt des reports de RTT, sans prévenance acceptable pour l’organisation de la vie privé et accord des agents,

Point 20 : Améliorer la préparation de travail, afin d’éviter les annulations de chantiers, les problèmes de sécurité, les situations en dehors des procédures, et définir le temps réel des interventions,

Point 21 : Redéfinir les régles de sortie d’astreinte et de la prise de 089,

Point 22 : Laisser le choix des bureaux de travail, et augmenter le nombre d’ordinateurs

Point 23 : Mettre en œuvre un relationnel et dialogue social de qualité afin de supprimer « le mal être au travail », « on pose des questions on n‘a pas de réponses »,

Point 24 : Respect des astreintes « IS et renfort » selon les emplois définis pour les agents avant le projet EOAI, et régler au cas par cas selon les besoins de l’entreprise et la possibilité des agents,

Point 25 : Revoir le nombre d’habilitations et de formations des intervenants sur les chantiers,

Point 26 : Mise en place d’un cursus qui arrête la perte des connaissances par le départ des agents.

Point 27 : Revoir les tournées « clientèle », afin d’adapter le poids des interventions et de la prise en compte du temps de trajet,

Point 28 : Prévenir des modifications, de nos indemnités ou mesures salariales, après collecte,

  • Emploi

Point 29 : Embaucher 3 emplois statutaires au niveau des agents de maitrise (RE, RT), afin de donner du temps sur la préparation du travail,

Point 30 : Arrêt de la précarisation de l’emploi, en ré internalisant l’activité gazière,

Point 31: Anticiper les prochains départs, quelle anticipation des publications ? Quelles embauches prévues pour les remplacer ?

Point 32 : Donner les modifications de la chaîne de sécurité remise aux agents, lors de leur mutation administrative

Télécharger le fichier original réalisé par les agents (l’ordre des points n’est pas respecté car une erreur de numérotation y a été intégrée) : cahier revendicatif CDF GRDF V1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avertissez-moi de tous nouveaux commentaires via courriel. Vous pouvez également vous inscrire sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.