Action des agents de Heillecourt

Mobilisation des agents du site de Heillecourt !

Depuis plusieurs mois des salariés de diverses corporations, des retraités, des étudiants, des lycéens… résistent à la politique d’Emmanuel Macron. Depuis deux semaines, ce sont les cheminots qui ont décidé de dire non à son plan ferroviaire qui n’a d’autre objectif que d’offrir le rail français aux appétits de la concurrence et de remettre en cause les garanties collectives des salariés de la SNCF.

L’Europe lance son 4ème paquet énergie. Le gouvernement va mettre en œuvre, après la loi de Transition Energétique, sa Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE). C’est une ouverture complète du secteur énergétique à la concurrence qui se dessine : ouverture totale du capital de RTE, d’ENGIE, fermeture de sites, fin des tarifs réglementés de l’électricité et du gaz.

A n’en pas douter, notre statut lui aussi (notamment dans sa partie « retraites ») sera sur la liste prochaine des attaques de  ce gouvernement.

Tous, nous avons des motifs de nous mobiliser : politique salariale à l’arrêt, conditions de travail dégradées, remise en cause des moyens bénévoles attribués à l’activité sociale et syndicale…

Le Cahier Revendicatif de la BO Nord (Cahier Revendicatif AI54 BO Nord Heillecourt V1 avec réponses) le démontre, les raisons de la colère sont multiples. Tous les services sont touchés et nombreux sont les salariés qui se retrouvent dans ces revendications légitimes.

C’est dans cet esprit que les agents de Heillecourt ont décidé un blocage filtrant devant leur site avec distribution de tracts ce jeudi 12 avril à partir de 6h30.

Les salariés, en Assemblée Générale, ont ensuite voté pour un blocage complet du site jusqu’à 13h00 a minima.

Cahier revendicatif :

  • Compensation de la baisse du pouvoir d’achat

Point 1 : augmentation du salaire national de Base (gelé en 2017, proposition 2018 0,2%),

Point 2 : compensation de la hausse de 1,7 % de la CSG pour les actifs et inactifs à réaliser en une seule fois,

Point 3 : augmentation du nombre de niveaux de rémunération,

Point 4 : augmentation mensuelle de 200 € pour tous les agents,

Point 5 : augmentation du « 1% » pour les activités sociales,

Point 6 : augmentation des pensions des INACTIFS à la hauteur de 2,8%,,

Point 7 : Reclassements avec application des principes ci-dessous :

  • GF3 : entrée en AI comme exécutant
  • GF4 : exécutant avec astreinte
  • GF5 : Chargé de travaux sur petits chantiers
  • GF6 : Chargé de travaux et Chargé de consignation pour son propre compte
  • GF7 : Chargé de travaux et Chargé de consignation pour entreprise

Point 8 : Manque de reconnaissance salariales par rapport aux compétences,

  • Conditions de travail

Point 9 : Arrêter de prendre les agents pour des bouches trous. (en chantier, linky, astreinte),

Point 10 : Manque d’écoute et de soutien de la part du responsable hiérarchique. A-t-il les moyens de le faire ?

Point 11 : Problème organisation des chantiers notamment avec la CPA (pas d’accès, manque descriptif des travaux sur les BT, Mauvaises habilitations, aucune préparation, … ),

Point 12 : Ne plus demander aux intérimaires de la CPA d’ouvrir des BT car n’ont aucune     connaissance technique et de nombreuses anomalies sont constatées sur les bons de travaux,

Point 13 : Indemnités de déplacement supprimées sans en informer les salariés,

Point 14 : Les entretiens individuels, dans le cadre du déménagement, n’ont pas tous été réalisés et des retours d’entretiens sont toujours en attente,

Point 15 : Problèmes avec des PDA qui ne fonctionnent pas et absence de référent pour solutionner le problème,

Point 16 : Zone de travail modifiée (prime pour changement),

Point 17 : Clarification sur sécurité gens du voyage (les agents ne veulent plus intervenir) sentiment d’insécurité,

  • Emploi

Point 18 : Mal être au travail : Manque de personnel et d’effectif qualifié (Agents en maladie, jeunes  agents non formés, manque de formation de CDC),

Point 19 : Modification du planning d’astreinte. Pour quelle raison ?

Point 20 : Immobilisation véhicule au garage : Si coût supérieur à 500 euros, il faut une autorisation du pôle auto et  délai trop long. (Véhicules immobilisés trop longtemps)

1 Thought to “Action des agents de Heillecourt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avertissez-moi de tous nouveaux commentaires via courriel. Vous pouvez également vous inscrire sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.